Pour vous accompagner dans l'achat de votre prochain véhicule d'occasion, en vous évitant au maximum de commettre des erreurs,
nous vous parlons du choix du modèle et des éléments essentiels à prendre en compte au préalable.

Le bon format

Avant toute chose, mieux vaut adapter la taille du véhicule à l’usage que vous en aurez.

Vous êtes célibataire et habitez en ville ? Le choix d’un SUV aux dimensions XXL n’est sans doute pas le plus judicieux.

Jeune couple dans l’attente de votre premier enfant ? Passer par la case monospace sans envisager la compacte un instant fait également partie des écueils classiques à éviter.

Optez plutôt pour un véhicule dans lequel vous vous sentez à l’aise, sans oublier que plus la voiture est imposante,

plus la consommation sera importante et qu’à moins de compter sur une place de parking, une citadine se garera (et se revendra) plus aisément qu’un break.

Le bon budget

Pas la peine de vous endetter sur les dix prochaines années pour vous payer le modèle de vos rêves ! Au moment de faire votre choix, soyez rationnels et ne cherchez pas le surclassement à tout prix.

Si la différence entre deux catégories de véhicules n’apparaît pas handicapante sur le papier,

gardez à l’esprit que cela vous vaudra un surcoût à l’entretien, en carburant, mais également au niveau de l’assurance.

Fixez-vous un budget à ne pas dépasser et tenez-vous-y, en y incluant les frais cités précédemment.

Une motorisation et un carburant adaptés

Éléments à ne pas négliger, la puissance du véhicule et le combustible sur lesquels vous jetterez votre dévolu.

Trop puissante, votre voiture vous coûtera cher en assurance et en malus écologiques.

Pas assez, il vous sera pénible de faire de la route et l’éventuelle revente sera plus compliquée.

Le diesel ne doit être envisagé que si vous roulez beaucoup (plus de 30 000 km par an).

Si ce n’est pas le cas, il s’encrassera et l’entretien vous reviendra beaucoup plus cher que prévu.

L’hybride comporte l’avantage de vous dispenser de payer la carte grise et de vous priver de véhicule en cas de circulation alternée.

Il proposera toutefois moins de couple et de reprise qu’une essence, à moins de porter son choix sur le haut de gamme.

Un entretien supportable

Ne faites pas l’impasse sur le coût de l’entretien, qui rentre en ligne de compte au moment de négocier le prix du véhicule.

Inspectez soigneusement le carnet d’entretien de la voiture espérée et renseignez-vous sur le prix des révisions et réparations les plus fréquentes en fonction de la marque et du modèle choisi.

Le leasing comporte souvent l’avantage d’inclure toutes les réparations et se positionne de plus en plus fréquemment comme une bonne alternative à l’achat.

Envisager la revente

Ne perdez pas de vue enfin, la possibilité de revendre votre véhicule au bout d’un certain temps, ou d’en changer si vous n’étiez pas totalement satisfait.

La gamme et les options choisies au moment de l’achat influent fortement sur la facilité de revente.

Miser sur l’entrée de gamme et des finitions basses n’est pas forcément le meilleur choix.

Une configuration ou un modèle trop atypiques pourront également vous handicaper en cas de remise du véhicule sur le marché.

Dites-vous que ce qui vous parait compliqué à acheter le sera d’autant plus quelques années plus tard et qu’à moins de laisser passer le gros de la décote (sept ans et plus),

mieux vaudra miser sur un modèle et une marque répandus.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunimarkets
Charger plus dans Automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

La CCIS organise une mission d’affaires multisectorielle

La CCIS organise une mission d’affaires multisectorielle du 14 au 20 novembre 2017 à…