Le gouverneur de la BCT, Marouene El Abassi, a expliqué les raisons derrière la décision de la hausse du taux directeur de la BCT lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi 20 février 2019, au siège de l’institut d’émission.

Le Conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie (BCT) a décidé, mardi 19 février, de relever son taux directeur de 100 points de base pour le porter à 7,75% par an, en réponse à  la poursuite des pressions inflationnistes qui représente un risque pour l’économie et une menace pour  le pouvoir d’achat. Il s’agit de la troisième hausse du taux directeur depuis début 2018, avec 75 pbs en mars de l’année écoulée, puis 100 pbs au mois de juin.

Marouene El Abassi a mis le point sur l’évolution de l’inflation qui a fini 2018 à 7,1%, certes moins que prévu mais toujours loin en dessus des niveau historiques de l’inflation en Tunisie. Le gouverneur a également indiqué que le relèvement du taux directeur était inévitable , mais il restait à en préciser l’ampleur. Cette décision est bien réfléchie et sans “concertation avec le gouvernement”, dans un souci, également, d’agir de manière indépendante. La banque centrale “gère aujourd’hui la rareté”, étant “l’institution la plus proche de l’économie réelle” selon le gouverneur. Le gouverneur de la BCT a également traité le sujet du déficit commercial, devenu structurel, à 11,2% du PIB.

Dans ces conditions, il était primordial pour la BCT d’anticiper pour parer aux tensions inflationnistes. La hausse de 100 points de base répond à l’impératif de donner un signal clair et d’atteindre les objectifs contrairement aux deux relèvements opérés en 2018, qualifiés d’homéopathiques par le gouverneur de la BCT, surtout à la lumière des prévisions sur l’inflation sous-jacente qui continuera à faire augmenter le taux d’inflation. 

Enfin, le gouverneur de la BCT a ajouté que le taux d’inflation pourrait baisser et atteindre 6.9% ou 6.8%  après l’augmentation du taux d’intérêt directeur de 100 points.

Charger plus d'articles
Charger plus par Fatma Hadj Salah
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le chiffre d’affaires cumulé des banques cotées tunisiennes a atteint l’équivalent de 4,23 milliards de dinars tunisiens en 2018

Le total cumulé du chiffre d’affaires (Produit Net Bancaire) des banques cotées sur …