La capacité de centrales photovoltaïques installées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA) a presque quadruplé en 2018 par rapport à l’année précédente. En effet, 3,6 GW de ce type de centrales ont vu leurs marchés être attribués et ont été installées ou sont en cours de construction contre 1 GW en 2017.

Le parc solaire de Sweihan aux Emirats Arabes Unis (1 177 MW) et les premières installations du complexe solaire de Benban en Egypte ont réuni la moitié des nouvelles centrales construites au cours de l’année. Outre les méga-centrales, une autre tendance se dessine également sur le marché régional de l’énergie photovoltaïque.

En effet, 25% des nouvelles capacités proviennent de la production décentralisée faite par les entités commerciales ou résidentielles. La Jordanie et Dubaï sont les pionniers de ce nouveau segment de marché.

Les experts prévoient que ces deux pays consolident leurs positions de leaders de la région au cours de la nouvelle année. La dynamique d’accélération de la mise en place de ce type d’infrastructure devrait se poursuivre en 2019.

De nombreuses mises en concurrence ayant déjà été annoncées en Algérie, au Maroc, en Tunisie, au Koweit, et dans le Sultanat d’Oman entre autres.

(Agence Ecofin)

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunimarkets
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

BNA obtient le visa du CMF pour l’augmentation du capital

Le Conseil du Marché Financier (CMF) a accordé son visa au prospectus d’émission rel…