La firme de capital investissement tunisienne INMA Holding a indiqué avoir réalisé une prise de participation stratégique dans le groupe Institution Laghmani, une entreprise qui offre des services d’éducation dans le domaine de l’enseignement primaire, secondaire, ainsi que des cours de langues.

L’annonce officielle reçue par l’Agence Ecofin ne donne pas de précisions sur le niveau de participation acquise, ni le montant engagé dans le cadre de cette opération. Mais on apprend que cet investissement devrait permettre à l’institution Laghmani, de renforcer sa capacité d’accueil, de mettre à niveau ses infrastructures et de proposer une nouvelle offre d’enseignement.

« Nous sommes très heureux que notre premier investissement se fasse dans un secteur d’activité qui revêt une importance certaine pour les générations futures de notre pays, et cela en accompagnant des professionnels éminemment reconnus du métier » a déclaré Fatma Merai (photo), la directrice générale d’Inma Holding, commentant cette opération.

Lancée en 2018 par la société de conseil financier Mediterranean Corporate Finance (MCF), la firme de private equity compte dans son actionnariat des institutionnels de poids comme le Tunisian American Enterprise Fund (TAEF), la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), mais aussi le groupe financier Banque International Arabe de Tunisie (BIAT).

Sa stratégie d’intervention est soutenue par un fonds de 50 millions de dinars mobilisé dans une première étape. INMA Holding est focalisée sur les PME en phase de croissance, mais aussi sur les entreprises en cours de restructuration financière.

Ses investissements débutent à partir de 5 millions de Dinars tunisiens, avec une durée située entre 4 et 7 ans, peut-on lire sur son site internet.

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunimarkets
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Interview de Mr Bassem Loukil, TABC

FITA : FINANCING INVESTMENT AND TRADE IN AFRICA Après la grande réussite de la première éd…