Le président de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB), Jin Liqun, a annoncé le 21 novembre, que la Tunisie a présenté une demande d’adhésion à cette institution financière multilatérale créée par la Chine en 2015.

«La Tunisie sera bientôt membre de la Banque Asiatique d’investissement dans les infrastructures.», a-t-il déclaré à l’issue d’une rencontre tenue à Tunis avec le président tunisien, Béji Caïd Essebsi.

«L’adhésion de la Tunisie à notre institution va lui permettre de bénéficier de financements pour la réalisation de projets de développement dans les domaines des infrastructures, des énergies renouvelables, de l’environnement et de la gestion des ressources en eau.», a ajouté M. Liqun.

Lancée en juin 2015 à l’initiative de la Chine, l’AIIB représente une tentative de Pékin et ses alliés de briser la domination occidentale sur la gouvernance des différents bailleurs de fonds multilatéraux déjà existants. Elle compte déjà parmi ses membres, plusieurs pays africains, dont l’Egypte, l’Afrique du Sud, l’Ethiopie, le Kenya et le Soudan.

Peu après le lancement de cette institution qui se donne pour mission de financer des projets d’infrastructures, dont une ligne de chemin de fer colossale reliant Pékin à Bagdad, les Etats-Unis ont appelé les pays souhaitant rejoindre l’AIIB à patienter jusqu’à ce que cette banque fasse preuve d’un respect des normes de gouvernance et des standards environnementaux et sociaux. Mais cet appel n’a pas été pris en considération par de nombreux pays à travers le monde, dont plusieurs alliés de Washington.

Au sein du Groupe des 7 pays les plus industrialisés, seuls les Etats-Unis et le Japon ont préféré rester en-dehors de l’institution.

Washington soupçonne Pékin de vouloir utiliser l’AIIB pour favoriser ses entreprises et servir ses propres intérêts géopolitiques. La Chine détient en effet, 30 % du capital de l’institution et 26 % des droits de vote, alors que l’Inde, deuxième actionnaire, vient très loin derrière avec 8,4 %.

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunimarkets
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Interview de Mr Bassem Loukil, TABC

FITA : FINANCING INVESTMENT AND TRADE IN AFRICA Après la grande réussite de la première éd…