L’agence de notation financière Moody’s a dégradé, le 19 octobre, les perspectives des notations des dépôts à long terme de cinq banques tunisiennes de stables à négatives, en raison de la baisse de la capacité du gouvernement à soutenir ces banques en cas de besoin.

Ces banques sont la Société Tunisienne de Banque (STB), la Banque internationale arabe  de Tunisie (BIAT), la Banque de Tunisie (BT), l’Arab Tunisian Bank (ATB) et Amen Bank.

Moody’s a également confirmé les notations des dépôts à long terme en devises de ces cinq banques, à B3, au même niveau que le plafond pays pour les dépôts en devises.

L’abaissement des perspectives des notations des dépôts à long terme des cinq banques fait suite à la dégradation de la note souveraine de la Tunisie.

L’agence américaine a motivé sa décision par une «détérioration de la capacité du gouvernement à fournir un soutien aux banques si nécessaire, comme en témoigne la perspective négative attribuée à la notation souveraine B2 de la Tunisie».

«Les déficits élevés du compte courant et la diminution des réserves de change augmentent les risques de dépréciation du dinar, ce qui pourrait exercer des pressions négatives sur l’environnement opérationnel des banques tunisiennes, en particulier sur la liquidité et les conditions de crédit déjà faibles.», a-t-elle indiqué.

Moody’s s’attend  également à ce que «les déséquilibres des finances publiques et des comptes extérieurs, associés aux tensions sociales persistantes et aux retards dans la mise en œuvre des réformes structurelles, continuent d’affecter la consommation, de limiter les investissements et d’introduire potentiellement, une volatilité des conditions monétaires, ce qui présente des risques pour le crédit des banques et les conditions de financement».

L’agence souligne d’autre part qu’un mécanisme de plafonnement des taux d’intérêt empêche toujours les banques d’évaluer correctement le risque lié aux prêts individuels. Conjuguée à une décélération attendue de la croissance des prêts liée aux mesures de resserrement monétaire, cette situation impactera les bénéfices des banques et la qualité de leurs actifs.

Le mercredi 17 octobre 2018, Moody’s avait revu à la baisse la perspective de la note de ce pays d’Afrique du Nord de «stable» à «négative».

Cette dégradation de perspective s’explique par «une intensification des pressions dans un environnement extérieur de plus en plus défavorable, caractérisé par une diminution des marges de manœuvre destinées à soutenir la résilience».

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunimarkets
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Tunisia Business Export : 11 Centrales d’achat canadiennes au RDV

Forum « Tunisia Business Export » (Sfax, 22-23 novembre 2018): 11 Centrales d’achat canadi…