Selon l’agence Reuters, le besoin de financement de la Tunisie avoisinera les 10 milliards de dinars en 2019, citant un haut responsable du gouvernement, et dont 7 milliards de dinars (soit 2,53 milliards de dollars) en besoin de financement extérieur, soit pratiquement le même niveau que l’année en cours.

Il est à noter que le pays a par ailleurs planifiée une sortie sur le marché obligataire international pour 1 milliards de dollar début octobre pour financer une partie du déficit budgétaire de 2018.

Charger plus d'articles
Charger plus par Fatma Hadj Salah
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Top 10 des villes africaines les plus chères pour les expatriés en 2018, selon EuroCost International

 Kinshasa est la ville africaine la plus chère pour les expatriés en 2018, selon le classe…