Le solde de la balance commerciale est déficitaire de 6,624 milliards de dinars durant les cinq premiers mois de l’année 2018, contre 6,475 milliards de dinars, durant la même période en 2017, suite au déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-2,1 milliards de dinars), l’Italie (-1,143 milliards de dinars), la Turquie (-868 millions de dinars), la Russie (-535 millions de dinars) et l’Algérie (-466 millions de dinars).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédant avec d’autres pays principalement avec la France (+1,494 milliard de dinars), la Libye (+395 millions dinars) et le Maroc (+201 millions de dinars).

Le taux de couverture a enregistré une amélioration de 4,7 points, par rapport aux cinq premiers mois de l’année 2017, pour s’établir à des taux respectifs de 72% et 67,3%, en raison de l’évolution au niveau des exportations (+27,5%) et des importations (+19,3%).

Il est à noter que le déficit de la balance commerciale hors énergie se réduit à 4,570 milliards de dinars et que le déficit de la balance énergétique s’établit à 2,054 milliards de dinars (31,0% du total du déficit) contre 1,527 milliard de dinars durant la même période en 2017.

Les exportations ont bondi de 27,5% 

Les exportations continuent de croître à un rythme soutenu, augmentant de 27,5% durant les cinq premiers mois de l’année 2018, à 17,016 milliards de dinars, contre 14,2% durant la même période de l’année écoulée (13,347 milliards de dinars).

L’augmentation observée au niveau de l’exportation, concerne la majorité des secteurs. En effet, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré un accroissement de 81,8%, suite à l’augmentation des ventes de l’huile d’olive (1,216 milliard de dinars contre 359 MDT) et des dattes (439 MDT contre 324 MDT).

Les exportations du secteur de l’énergie progressent de 32%, suite à l’augmentation des ventes de pétrole brut (843 MDT contre 566 MDT), des industries manufacturières de 27,3%, du textile, habillement et cuirs de 23,1% et des industries mécaniques et électriques de 19,5%.

Evolution de 23,1% des exportations tunisiennes vers l’UE

Les exportations tunisiennes vers l’union européenne (72,7% du total des exportations) ont augmenté de 23,1%. Cette évolution est expliquée par la hausse des exportations vers certains partenaires européens, tels que l’Espagne de 80,2%, l’Allemagne de 32,7% et la France de 19,8%.

Toutefois, les ventes sont en diminution vers d’autres pays européens notamment le Royaume Uni de 35,2%.

Avec les pays arabes, les exportations ont augmenté avec l’Egypte de 50,7%, le Maroc de 37% et la Libye de 21,6%. En revanche, les exportations vers l’Algérie ont baissé de 14,5%.

Une croissance importante de 19,3% des importations 

Les importations ont maintenu un rythme de croissance important, enregistrant une hausse de 19,3% contre 17,8% durant les cinq premiers mois de l’année 2017, pour une valeur de 23,641 milliards de dinars contre 19,822 milliards de dinars.

L’augmentation des importations est essentiellement due à la hausse enregistrée au niveau de tous les secteurs. Ainsi, l’énergie a enregistré une hausse de 33,7%, les matières premières et demi-produits de 24,9%, les biens d’équipement de 16,5%, le secteur des produits agricoles et alimentaires de base de 15,1% et le secteur des mines, phosphates et dérivés de 5,7%.

Pour les importations, les échanges commerciaux des biens avec l’Union européenne (55,6% du total des importations) ont enregistré une hausse de 21,3% pour s’établir à 13,137 milliards de dinars. Les importations ont augmenté de 20,8% avec l’Allemagne, de 21,4% avec l’Italie et de 16,2% avec la France.

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunimarkets
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Interview de Mr Bassem Loukil, TABC

FITA : FINANCING INVESTMENT AND TRADE IN AFRICA Après la grande réussite de la première éd…