La Banque africaine de développement (BAD) envisage de mobiliser un financement de 170 milliards de dollars, pour combler le déficit du continent dans le domaine des infrastructures.

Selon les informations du président de l’institution Akinwumi Adesina, (photo) relayées par Bloomberg, ces fonds devraient servir à financer la construction de plusieurs infrastructures à travers le continent.

En mettant en place sur plusieurs années, de nombreux projets de construction de routes, de ports, d’aéroports respectant les standards internationaux, l’institution espère réduire les coûts des exportations des produits de base et booster le commerce sur le continent.

Ainsi, ces projets devraient permettre à l’Afrique, de combler un déficit infrastructurel, dont le coût est situé entre 87 et 112 milliards $ par an, selon les estimations de la BAD.

Notons que 863 millions $ ont déjà été mobilisés par l’institution à travers le Fonds Africa50, afin de mettre en place des projets d’infrastructure.

Les autorités espèrent mobiliser un financement de 3 milliards $, par le biais du secteur privé.

(Agence Ecofin)

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunimarkets
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Pourquoi OiLibya change de nom, qui devient Ola Energy

Modernisation non-stop ; Innovation à la pointe de la technologie Au premier semestre 2018…