Les avoirs nets en cash, issus des activités de financement (mobilisation des ressources et règlement de dettes financières) se sont achevés sur la période, sur un montant positif de 18,3 millions de dinars tunisiens contre -1,5 million de dinars tunisiens à la même période en 2016.

Le groupe dont l’activité consiste, entre autres, en la fabrication de papier d’emballage pour les sacs de grandes contenances, explique cette progression de son cash-flow lié aux activités de financement, par les encaissements de 14,3 millions de dinars provenant de l’augmentation de capital, dont 4,3 millions de dinars de souscriptions et 10 millions pour les primes à l’émission.

Par ailleurs les avances nettes (avance perçues soustraits des remboursements de dettes) reçus des établissements financiers ont atteint 9 millions de dinars, contre 3,2 millions en 2016.

Dans un tel contexte et malgré un creusement de la trésorerie en raison d’investissements mobiliers et immobiliers de l’ordre de 14,5 millions de Dinars, la trésorerie de l’entreprise s’est élevée à 13,7 millions de dinars à la fin 2017, contre un peu plus de 200 000 à la fin 2016.

Sotipapier a pu ainsi aborder l’année 2018 avec plus de sérénité, d’autant qu’elle n’affichait pas, sur le plan comptable, un besoin urgent de liquidités pour régler des engagements à moins de 12 mois.

(Agence Ecofin)

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunimarkets
Charger plus dans Entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Pourquoi OiLibya change de nom, qui devient Ola Energy

Modernisation non-stop ; Innovation à la pointe de la technologie Au premier semestre 2018…