Les étapes

De nos jours, un cours de conduite s’échelonne sur une période de 3 à 4 mois.
Le tout débute par des cours théoriques et nous apprenons la base du Code de la route, par exemple :
la courtoisie, la signification des panneaux, le positionnement du conducteur et puis les lois.
Après, nous passons un examen théorique à l’école de conduite et un autre pratique.

Comment ne pas se faire respecter au volant

Chaque fois que j’étais au volant de l’autoécole, je ne me sentais pas respecté : les automobilistes me coupaient toujours et me poussaient dans le derrière, parce que je roulais à 50 km/h.
Vous n’imaginez pas comment c’est stressant pour un jeune conducteur débutant, il a tant de choses auxquelles il doit penser en même temps ! Peut-être que pour vous, qui avez beaucoup d’expérience, c’est facile de conduire, mais pour les futurs conducteurs ça l’est moins.
S’il vous plaît, soyez respectueux envers les nouveaux usagers de la route, on doit tous apprendre un jour.

Quand le cours est terminé, il ne reste plus que les deux examens à service des mines. On commence par l’examen théorique  à l’ordinateur .
On y retrouve plusieurs analyses de situation, pas nécessairement ce que l’on vit au quotidien sur nos routes. Rien non plus sur la nétiquette entre conducteurs, on apprend un code, point.

Une fois complété et réussi, on passe à l’examen pratique sur la route, qui dure une vingtaine de minutes. De retour dans le stationnement, c’est l’heure de vérité alors que l’instructeur vous informe si vous avez obtenu ou non votre permis, c’est la joie ou la déception.

Une fois réussi, c’est le début de la liberté !

Charger plus d'articles
Charger plus par Youssef Tebib
Charger plus dans Auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Indicateurs de l’emploi et du chômage Premier trimestre 2018

Evolution des actifs La population active en Tunisie s’établit à 4126.2 milles au premier …